DSC_0544_edited_edited.jpg

IMPLANTATION

La faisabilité et la crédibilité d'un projet visant à restaurer et reconstruire cet instrument unique sont soumises à un certain nombre d'impératifs tant patrimoniaux qu'artistiques, parmi ceux-ci figurent plusieurs nécessités :

  • Éviter les problèmes liés à l'implantation d'un instrument nouveau, notamment dans un édifice classé monument historique​.

  • Trouver un lieu d'accueil situé à Nancy, à proximité de ceux occupés par l'instrument précédemment, renouant ainsi avec ses origines.

  • Implanter l'instrument dans un lieu d'accueil qui garantisse une installation pérenne.

  • Offrir à ce type d'instrument un lieu disposant de qualités acoustiques adaptées et d'un volume suffisamment important​, lieu dont les qualités architecturales remarquables seraient en phase avec l'intérêt artistique de l'instrument et où l'orgue aurait une visibilité certaine.

  • Garantir une utilisation régulière, tant liturgique que dans le cadre de projets artistiques, culturels et pédagogiques.

Le projet de reconstruire cet instrument en lieu et place de l'actuel orgue de chœur de la cathédrale de Nancy répond favorablement à ces différents impératifs, d'autant qu'aucun autre site nancéien ne paraît disponible pour accueillir un tel instrument. La présence de l'opus 699 dans la cathédrale permettra : 

  • De constituer, avec le grand orgue, un ensemble instrumental cohérent rare, et de premier plan, dans un même lieu.

  • De favoriser la création d'une dynamique artistique (concerts, colloques, cours, visites, enregistrements...) propre à cette situation exceptionnelle et susciter l’émergence de projets musicaux de haut niveau.

  • D'agrandir le patrimoine organistique nancéien tout en confirmant l'orientation esthétique du parc instrumental de la Ville vers la facture romantique et symphonique.

  • De renforcer l'attractivité, au niveau national et international, des orgues de Nancy par la présence du dernier Cavaillé-Coll authentique.